L'ASSEMBLEE

Après la crucifixion de Jésus, ses disciples ne s’imaginaient pas qu’il puisse revenir à la vie. Ce retour à la vie est inconvenable : comment croire que quelqu’un peut revenir à la vie après l’avoir vu mourir sur une croix ? Pourtant, Paul énumère des témoins oculaires fiables qui ont vu Jésus après sa résurrection (1 Corinthiens 15, 1à 11). C’est cette déclaration de foi des premiers chrétiens qui depuis se transmet à travers les siècles, de génération en génération. Les chrétiens transmettent ce message : « Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures ; il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures » (1 Corinthiens, 15, 3b-4).

Cette résurrection est annoncée par les Ecritures. Jésus ressuscité explique aux pèlerins d’Emmaüs ce qui le concerne dans les Ecritures (Luc, 24, 26-27). Et Paul indique que même si l’humanité a rejeté Dieu (Genèse 3), Dieu n’a jamais renoncé à son projet d’amour et de réconciliation avec les hommes. « Puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15, 21-22). Le dernier ennemi qui sera détruit sera la mort (1 Corinthiens 15, 25-26).

Pour nous aujourd’hui, quel peut être impact de cette résurrection qui date de plus de 2000 ans ?

L’annonce de la résurrection est une preuve de la vie après la mort. Mais elle annonce également le début d’une création nouvelle. Elle devient ainsi un moteur pour notre vie individuelle et communautaire. Par le baptême, nous sommes baptisés dans la mort du Christ pour vivre dès à présent la résurrection avec lui. La résurrection de Jésus-Christ implique une vie nouvelle pour nous, ici et maintenant. La création attend avec impatience sa rédemption (Romains 8, 19-23). Il ne faut donc pas « jeter le monde à la poubelle », mais œuvrer à renouveler et purifier sa création (Colossiens 1, 19-20)

Le paradoxe de l’Evangile est qu’il n’y a pas de résurrection sans croix, mais également pas de croix sans résurrection. Quand le monde semble s’effondrer, que l’espérance semble disparaître, le mal et l’absurdité semblent avoir gagné. Mais ils n’ont pas le dernier mot ! La vie surgit ! Dieu est à l’œuvre au milieu de notre monde. La mort et la résurrection prennent leur place dans le grand projet de Dieu.

La foi, c’est comme des lunettes. Ma vue initiale ne voit pas clair. Les lunettes de la foi me permettent de porter un autre regard sur le monde.

Nous sommes appelés à vivre de cette espérance et à l’annoncer.

Billet écrit à partir de la prédication du 5 avril 2015

Derniers articles

Nos coordonnées

Eglise Mennonite Protestante
Evangélique Châtenay-Malabry
247-249 Av. Division Leclerc
92290 CHATENAY-MALABRY

Pasteur : 06 09 38 37 82 ou

contact@mennonite-chatenay.org

Informations Utiles

 

Pour nous contacter, merci de remplir notre  formulaire de contact

Inscription Newsletter

Afin de recevoir les dernières informations concernant notre église et être ainsi toujours au courant, inscrivez vous en suivant ce lien à notre mailing list